Systèmes d’Echanges locaux en Ile de France

Accueil > 2 - Qui sommes-nous ? > 1 - Vie de l’association > 4 - CR de la Commission comptable > Les raisons d’une commission comptable à la coordination

Les raisons d’une commission comptable à la coordination

jeudi 12 février 2004

Le comptable de mon SEL m’a prévenu : « j’ai contacté des comptables des autres SEL aucun ne fonctionne pareil, et surtout pas nous, avec notre monnaie fondante mais qui ne fond pas comme celle du SEL de Saint Quentin en Yvelines ! ».

Il faut donc un petit nombre de règles les plus simples possibles, les moins contraignantes possible.
A vrai dire je ne vois aucun problème et uniquement des solutions, et de temps à autre : des précautions.
Il faut tout de même entre nous de la tolérance, il faut admettre que l’autre puisse avoir raison, et que nos comptabilités puissent être toutes bonnes, chacune à leur façon.
Cela ne me gène nullement que Catherine fasse de la publicité pour sa comptabilité décentralisée, et j’espère que tous ceux qui la pratiquent vont réussir, mais souffrez que nous gardions la nôtre : centralisée. C’est de la diversité que vient notre richesse, et c’est avec pragmatisme que nous observerons ce qui marche et ce qui peut être un jour marchera moins bien.

L’essentiel est dans l’état d’esprit. Nous avons tous fait un SEL pour les mêmes raisons, mais ceux qui tiennent à la comptabilité centralisée, l’ont fait pour une raison supplémentaire : comprendre les mécanismes de la monnaie.

Historique : 1972 le dollar n’est plus indexé sur l’or, les monnaies officielles ne représentent plus les échanges, les richesses, elles deviennent fictives avec les produits dérivés qui font qu’on spécule sur les intentions de transactions, certaines monnaies s’écroulent, le système tient et même se renforce, mais jusqu’à quand ?

Nous devons inventer un système pérenne, et ne pas faire comme en Argentine ou les ¾ des réseaux ont disparu, non pas à cause de la CIA ou du gouvernement, mais parce que des petits malins ont été malhonnêtes et que le système n’était pas sécurisé (Héloïsa Primavera). Ils ont fait tourner la planche à billets. Ceci dit même s’ils sont moins nombreux, ils sont encore beaucoup plus nombreux qu’ici, à utiliser un réseau global de troc, devenu plus sûr.

Nous avons découvert que le mal tenait dans l’inflation ! Oui je sais nos « monnaies » ne sont que des marqueurs de tendance (sommes-nous en crédit ou en débit ?), elles n’ont aucune valeur en elles, et je ne fais pas de fétichisme, mais tout de même, nous avons tous intérêt à ce qu’elles démontrent leur fiabilité, condition pour qu’on puisse déclarer : « oui je le pratique chaque jour, je peux me passer d’euros, et la monnaie sociale que j’utilise est forte car indexée sur des échanges réels et non susceptible d’inflation ».

Loin de moi l’idée de jouer les cassandres, et de prédire la mort de certains SEL, j’ai seulement l’idée que ce que l’on gagne en sécurité, on le perd en simplicité, et inversement.

La comptabilité centralisée, est-elle simple ? Non : Bon d’Echange à 21 écritures ! (les chèques bancaires en ont 6) qu’il faut envoyer par la poste ! mais il fallait bien sécuriser le système, un comptable difficile à trouver et qui s’épuise ; heureusement grâce à Internet nos bons d’échanges électroniques à 5 écritures peuvent s’envoyer facilement, et nous pouvons en inventer pour l’InterSEL en dehors des BLE, mais pour l’instant, je n’ai pas trouvé le support à la fois simple et sûr.

C’est pour édicter des règles, inventer des supports, régler les litiges, et trouver des solutions pour que nos comptables travaillent peu et rapidement, qu’il nous faut une commission comptable.

Cordialement

Joël

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?