Systèmes d’Echanges locaux en Ile de France

Accueil > 2 - Qui sommes-nous ? > 1 - Vie de l’association > 4 - CR de la Commission comptable > CR commission comptable du 6 mai

CR commission comptable du 6 mai

jeudi 13 mai 2004, par SEL DE PANAME

Compte rendu de la réunion des comptables en unité des SEL d’IDF du 6 mai 2004

Liste des présents :

- Paris : Ann Brown, aide comptable, 01 42 27 04 05, adepina@compuserve
- 93 banlieue nord : Joël Seguin, Secrétaire, Aide comptable
- Intersel : 01 42 43 34 77, jseguin@worldonline.fr
- Paname : Daniel Herlaut, Trésorier euros, 01 48 56 82 66, herlaut.daniel@wanadoo.fr
- Paname : Claude Dupont, Présidente, 01 47 57 55 13/06 30 23 66 09, Claudupont@wanadoo.fr
- Noiseau : Raymond Snauwaert, Trésorier, 01 45 9051 96, snauwaert.raymond@wanadoo.fr, Sel-de-noiseau@wanadoo.fr
- Issy-les-Moulineaux : Philippe Sarro, Comptable, sarro.philippe@voilà.fr
- Clamart : André Moreau, Secrétaire adjoint, 01 45 29 07 9, sel.de.clamart@wanadoo.fr
- La claire Fontaine : Marie Odile l’Hénoret, présidente et comptable, 01 46 60 63 30, sellcf@aol.com
- Paris  : Annie Potpot, Comptable sur Lest, 01 40 92 09 89, 06 78 55 77 34, velobeine@yahoo.fr
- Sel Est Montreuil : Mireille Legendre,Présidente, 06 80 87 69 02, Mireille.association.sel-est@laposte.net
- Sel Est Montreuil : Viviena Oget-Jarrrige, Comptable, 06 83 62 26 46, Viviane.oget@francetelecom.com
- Sel du Faubourg : Daniel Ragot, 01 42 94 87 44, dragot@noos.fr
- Sel d’Issy : Philippe Gailard, Délégué intersel, 01 46 31 89 15


D’une manière générale tous les SEL, à l’exception du SEL de Paname utilise la comptabilité centralisé avec des coupons en trois volets, dont le premier reste au talon, le deuxième est transmis au bénéficiaire de l’échange, le troisième transmis au comptable du SEL.

Le SEL de Paname utilise la comptabilité décentralisée de type JEU. Dans de genre de comptabilité chaque adhérent reçoit un carnet de type « caisse d’épargne ». C’est le partenaire qui valide l’échange et qui fait les compte. Le carnet est mis à jour à chaque échange. Le SEL n’est pas tenu au courant et ne sait pas ce qui se passe. Dans un échange avec un adhérent d’un autre SEL. Le comptable de l’autre SEL est tenu au courant par le coupon destiné au comptable. Seulement le comptable ne connaît pas le partenaire de l’autre SEL. Le SEL de Paname propose à ses adhérents un bon d’échange intersel mentionnant contenant l’identité du partenaire, qui informe le comptable de l’autre SEL.

Gestion et procédure de chaque SEL et logiciels de gestion :
Le SEL de Noiseau utilise le logiciel « grossel ».
Le SEL du Faubourg et le SEL de Paris utilisent le logiciel « lest ».

La comptabilité intersel :
Le SEL d’Issy considère les autres SEL comme des adhérents.
Des bilans récapitulatifs des échanges avec les autres SEL sont tenus par les SEL : SEL de Paris, SEL de la Claire Fontaine,
La mise à jour s fait à partir de la saisie des bons transmis par les adhérents. C’est l’offreur créditeur qui a intérêt à transmettre les bons.
Le SEL de Montreuil prévoit des bons à utiliser en cas d’échange intersel mentionnant le SEL étranger.

Rémunération des administrateurs :
Le SEL de Montreuil rémunère les administrateurs.
Le SEL de la Claire fontaine rémunère les administrateurs pour 12 heurs par mois.

Prélèvement sur les comptes adhérents :
Le SEL de Paris prélève 50 piafs par trimestre.
Le SEL de Noiseau demande une cotisation de 15 euros à l’adhésion et chaque adhérent commence avec un débit de 150 unités.

La monnaie fondante du SEL 93 Banlieue Nord :
Le SEL 93 banlieue nord a instauré un système de monnaie fondante pour dynamiser les échanges.
A l’adhésion les adhérents reçoivent 1000 trams à dépenser.
Par la suite 5 à 10 % sont prélevés chaque mois sur les crédits.
Les adhérents qui organisent des manifestations et qui organisent une BLE reçoivent un cadeau.

L’attribution d’un crédit aux nouveaux adhérents :
Le SEL de Montreuil demande une cotisation de 16 euros. Un crédit de 200 unités est accordé aux nouveaux adhérents. Pour inciter les adhérents à participer aux manifestations du SEL un crédit de 60 unités à dépenser dans la journée est accordé. De même 300 unités sont accordées pour participer à une BLE.
L’inconvénient de ce système est qu’il risque de créer l’inflation.

Les seuils en crédit et en débit :
- SEL de Montreuil : - 3000 et + 3000
- SEL 93 : - 1000
- SEL de Paname : - 3000, pas de limitation en crédit, mais nécessité de demander l’avis du CA pour un échange de plus 1000 panames
- SEL de Paris : - 3000 et + 3000
- SEL de Noiseau : - 2000 et + 2000
- SEL d’Issy : - 2000 et + 1000
- SEL de Clamart : - 3000 et + 6000
- SEL de la Claire Fontaine : - 3000 et + 3000

Récupération des unités sur les adhérents qui partent :
Les SEL d’Issy et de Noiseau récupèrent les unités et les mettent sur un compte 0.
Au SEL de Paris les adhérents qui réadhérent récupèrent leur numéro et leur solde en plus ou en moins.
Au SEL 93 les adhérents ne récupèrent rien en positif, ni en négatif.
Au SEL de Montreuil les adhérents qui parent en crédit le répartissent sur un ou plusieurs comptes. Ceux qui réadhérent repartent à 0.
Le SEL de Paname ne peut rien faire, parce qu’il ne connaît les soldes des adhérents. Il est de toutes façons difficile de récupérer les unités des adhérents qui partent.

Transparence : la publication des soldes des adhérents :
A l’exception du SEL de Paname la grande majorité publie les soldes des adhérents.
Le SEL 93 publie les soldes des adhérents tous les mois.
Il en est de même pour les SEL de Montreuil, du Faubourg, de la Claire fontaine, de Clamart. Le SEL d’Issy fait une édition comptable.
Le SEL de Noiseau édite des feuilles personnelles à la demande.
Le SEL de Montreuil comptabilise également le nombre d’échanges. Cela permet de connaître le volume d’activité du SEL. Cela peut faciliter l’attribution de subventions.

Valeur de l’échange : une heure = 60 unités :
La règle est qu’une heure de service vaut 60 unités, quel que soit le service rendu.
Cependant les représentants des SEL de Montreuil de SEL 93estiment qu’il y a des services qui devraient valoir plus que d’autres. Il s’agit de travaux manuels pénibles et qui peuvent être dangereux.
Au SEL de Paris on estime que faire le ménage chez des personnes âgées devrait être payé plus.

Les activités collectives :
Le SEL de Paname avait organisé une chorale, qui se réunissait chaque lundi de la semaine.. Les participants ont souscrit un abonnement trimestriel à la chorale en unités payable par trimestre à la chef de choeur et à la personne qui hébergeait la chorale.

Exclusion des échanges professionnels et des échanges en euros :
L’accord est unanime sur l’exclusion des professionnels et des échanges en argent. Eviter l’intervention des professionnels, c’est pour éviter d’être accusés de favoriser le travail au noir. De plus nous évitons que des contrôles fiscaux soient faits sur les échanges en SEL. De même nous ne reconnaissons pas les échanges en euros, sauf remboursement de fournitures. Cela n’empêche pas les adhérents de conclure ces échanges s’ils sont d’accord avec leur partenaire.

Les échanges intersel :
Le SEL de Clamart propose que les échanges intersel soient transmis par la coordination. De même il propose que la coordination fasse un catalogue intersel des activités des SEL de la région parisienne et qu’elle fasse la gestion de comptes.
Pour figurer sur un catalogue, il faut au moins que les adhérents soient d’accord pour figurer sur cet annuaire.
Joël Seguin explique qu’il est pour la création d’un catalogue intersel. Mais il estime que c’est pour l’instant trop compliqué et qu’il fau partir de l’expérience des BRIE, qui avaient donné lieu à l’établissement de bons intersel.
Le SEL d’Issy considère les autres SEL comme des adhérents de leur SEL.
Anne Brown rappelle que le SEL de Paris avait créé des bons de 100 unités pour participer à une BLE. La difficulté, ensuite, est de compter les billets.
Le SEL de Montreuil explique qu’il faut créer le réseau des comptables en avertissant les SEL intéressés que des échanges ont été faits par des adhérents de leur SEL.
Il faut que l’offreur envoie le bon au comptable, pace que c’est lui qui est intéressé ;
Annie Potpot pour le SEL de paris propose que deux documents soient faits : le relevé des échanges et le solde en crédit/débit.
La transmission de ces bons peut se faire par l’intermédiaire de la liste intersel. Joël Seguin propose d’établir des documents pour ces échanges.
Le SEL de Paname établit son propre document.
L’envoi pourrait se faire tous les mois.
Le document pourrait être établi de la manière suivante :

Date, débiteur, créditeur, Nature, montant, N° SEL/N°adhérent, N° SEL/N° adhérent

La coordination a décidé que le numéro d’adhérent du SEL correspondrait au code postal.
Cela donne pour les SEL présents :

SEL de Paris 75020
SEL de Paname 75015
SEL de Clamart 92140
SEL d’Issy 92130
SEL 93 banlieue nord 93450
SEL est 93100
SEL de Noiseau 94880
SEL de Créteil 94000
SEL on line 75013
SEL du Faubourg 75017
SEL de Cergi 95000
SEL de la Claire Fontaine 92260
SEL des intersellistes 00001
Pour la coordination

Daniel Herlaut
SEL de Paname

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?