Systèmes d’Echanges locaux en Ile de France

Accueil > 2 - Qui sommes-nous ? > 4 - Nouveaux SEL > Petite histoire du SEL de Fontainebleau/Avon

Petite histoire du SEL de Fontainebleau/Avon

samedi 1er octobre 2016, par SEL DE NOISEAU

Cela se passe à la fin du mois d’août 2015, une douzaine de personnes, qui ne se connaissent pas (ou presque) se rencontrent à l’occasion d’un repas partagé, on se présente, on dit pourquoi on est là, ce que l’on cherche ou ce que l’on espère trouver. Pendant ce temps, on déguste, des tartes, des biscuits, des cakes, des salades et une charlotte au chocolat qui fera longtemps office de mascotte. On boit aussi du bon vin ou des jus de fruits. On se découvre, on s’amuse, on sympathise.

Cela se passe à la fin du mois d’août 2015, une douzaine de personnes, qui ne se connaissent pas (ou presque) se rencontrent à l’occasion d’un repas partagé, on se présente, on dit pourquoi on est là, ce que l’on cherche ou ce que l’on espère trouver. Pendant ce temps, on déguste, des tartes, des biscuits, des cakes, des salades et une charlotte au chocolat qui fera longtemps office de mascotte. On boit aussi du bon vin ou des jus de fruits. On se découvre, on s’amuse, on sympathise.

Il faut dire que tout ce beau monde s’est mis en contact par le biais d’un certain réseau social qui propose des groupes de discussion qui échangent de l’actualité sur ce qu’il se passe aux alentours : une manifestation culturelle, des photos prises dans la forêt, l’ouverture d’un magasin, quand soudain quelqu’un lance l’idée : qui serait partant pour créer un SEL à Fontainebleau/Avon ? (moi, moi aussi, nous, ok, je viens, c’est où...)

Ce soir-là on décide avec enthousiasme qu’on va le faire : on choisit un nom "Selavie77" qui deviendra ensuite "Les bouts d’ficelle", nom qui symbolise le lien, le coup de main et en plus y’a du "SEL" dedans. On décide aussi que l’unité du SEL sera l’unité tout court. Autrement dit, un échange égale 1. On aime bien l’idée d’un don à la communauté et on n’aime pas trop l’idée des débits et des crédits. On se dit qu’il faut compter les échanges pour apprécier la vie du SEL, mais ne pas leur donner de valeur pour ne pas quantifier l’entraide, retrouver l’esprit des villages... On ne veut pas créer d’association "pour le moment’... elle sera, en fait, créée au mois de mai 2016, parce qu’il faut un compte en banque, une assurance, être répertorié par la mairie pour avoir des accès aux salles, participer à la fête des assoces...

On crée le site internet avec la bienveillance de l’équipe de CommunityForge, et on essaie de rameuter du monde... pas évident, un peu long à démarrer les échanges, on se rend compte que c’est pas si simple de demander, qu’on a des habitudes de consommateurs, qu’on vit dans notre bulle... il faut du temps, on est confiants et conscients.

Depuis ce mois d’août 2015, le flambeau ne s’est pas éteint : une réunion mensuelle avec un repas, chez les uns, chez les autres. Parfois on est 4 parfois on est 20, on continue de faire connaissance et de se rendre des services.

30 membres et demain 80 : lors de la dernière fête des associations, c’est un succès qui dépasse nos espérances, on vient voir notre petit stand au fond du couloir dans le dernier recoin des associations solidaires... on nous trouve, on discute, on dit son intérêt, on laisse son adresse mail, on prend des formulaires d’inscription, on dit oui, chouette, bravo, encore...

Notre SEL va entrer maintenant dans sa phase "adulte", apparaitre aux côtés des autres SEL de la région, nous devons maintenant rechercher une grande salle pour accueillir notre assemblée générale début octobre 2016. D’aucuns nous avaient prédit que cela ne pourrait pas marcher. Nous apportons la preuve du contraire. Vive nous !